Qui était Bill Reid?

Bill Reid : Son parcours

L’aîné

Photo: Les cendres de Bill Reid transportées dans une pirogue à ses funérailles au  MOA à UBC, 1998

Les cendres de Bill Reid portées dans la pirogue prototype pour « Lootaas »
Grand hall du Musée d’anthropologie, UBC
1998
Vancouver, C.-B.
Photo : Uwe Meyer
Reproduit dans Shadbolt, 1986: 192
Utilisé avec la permission de l’éditeur, Douglas & McIntyre, devenu D&M Publishers

Photo: Arrivée de la boîte funéraire de Bill Reid dans « Lootaas » à Tanu

Arrivée de la boîte mortuaire de Bill Reid dans « Lootaas » à Tanu
Tanu, Haida Gwaii
1998
Photo: Reinhard Derreth

1994 : (à 74 ans)

Bill Reid se vit décerner neuf Doctorats Honoris Causa d’universités canadiennes, et reçut de nombreuses distinctions honorifiques et récompenses, dont entre autres : le Prix Molson (1976); le Diplôme d’Honneur pour sa contribution aux arts (1979); une Bourse Ryerson (1985); le Prix Saidye-Bronfman pour excellence dans les métiers d’art (1986); le Prix Vancouver pour l'œuvre de toute une vie, la reconnaissance Citoyen d’honneur de la ville de Vancouver (1988); et le Prix de la Banque Royale (1990).

En 1994, il fut le tout premier récipiendaire du Prix national d’excellence pour l’œuvre de toute une vie décerné aux Autochtones. Il reçut également la Médaille des arts connexes de l’Institut royal d’architecture du Canada et fut décoré de l’Ordre de la Colombie Britannique. En 1998, le Prix national Bill Mason du Réseau des rivières du patrimoine canadien lui fut décerné.

1998 : (à 78 ans)

Bill Reid mourut le 13 mars à Vancouver, à l’âge 78 ans, après une courageuse lutte de 30 ans contre la maladie de Parkinson.

Plus de 1 000 personnes assistèrent à la cérémonie tenue au Musée d’anthropologie de UBC pour rendre hommage à Bill Reid. Ses cendres furent portées au cours d’une procession pleine de dignité à l’avant du grand hall, dans un premier prototype pour sa pirogue « Lootaas ».”

En respect de ses derniers souhaits, ses cendres furent transportées dans « Lootaas » par des amis et des membres de sa famille à Tanu (un parcours de deux jours depuis Skidegate), où elles furent éparpillées et enterrées.

Page